mercredi 6 mars 2013

A Clash of Kings - George R. R. Martin


Titre original : A Clash of Kings
Édition : 2011 Bantam Books Mass Market Edition
Parution originale : 1999
Genre : Fantasy
4ème de couverture (traduite de mon édition, par ...moi, pardonnez donc le style^^)
Dans ce deuxième tome très attendu du Trône de Fer, George R. R. Martin a donné naissance à une œuvre d'une puissance et avec une vision et une imagination jusque là inégalée. La Bataille des Rois nous transporte dans un monde de rivalité et de revanche, de sorcellerie et de guerre comme vous n'en avez jamais vu.

Une comète couleur de sang et de feu traverse le ciel. De l'ancienne citadelle de Dragonstone jusqu'aux rives de Winterfell, le chaos règne. Six factions luttent pour le contrôle d'une terre divisée et du Trône de Fer des Sept Royaumes, se préparant à revendiquer le pouvoir par les assauts, les conspirations et la guerre.
Dans cette histoire les frères complotent les uns contre les autres, et les morts s'élèvent pour marcher dans la nuit. Ici, une princesse se fait passer pour un orphelin ; un chevalier de l'esprit prépare du poison pour une sorcière trompeuse; Un homme farouche descend des Montagnes de la Lune pour ravager les campagnes. Sur un fond d'inceste et de fratricide, d'alchimie et de meurtre, la victoire pourrait bien aller aux hommes ou aux femmes qui possèdent l'acier le plus froid...et les cœurs les plus froids. Car quand les rois se fond la guerre, c'est tout le royaume qui tremble.



Bon, tout d'abord il faut bien dire que l'œuvre de George R. R. Martin est une œuvre complexe, et difficile à résumer. Plus j'avance dans ma lecture et plus je m'en rend compte.
Dans ce tome-ci, les personnages et les points de vues commencent déjà à se multiplier, à se diversifier. Cette multiplication du nombre de personnages pourrait nous faire craindre d'avoir à ne suivre que des personnalités à peine ébauchées et un peu fades. Pourtant, tout en élargissant ses horizons, l'auteur nous offre des portraits de plus en plus précis et touchant. Même le plus vils de ses personnages au premier abord, devient attachant lorsque l'on est amené à lire ses pensées les plus secrètes.
De plus, les intrigues liées à la soif de pouvoir, à peine ébauchées dans le premier tome, prennent de plus en plus d'ampleur et se diversifient, jusqu'à ce que cela en deviennent parfois difficile à suivre, il faut l'admettre. Mais là, l'auteur a une astuce habile : du fait des nombreux point de vue qu'il nous offre, il est à même de nous répéter plusieurs fois les informations les plus importantes, sans que cela devienne rébarbatif. Je me suis moi-même surprise à retenir mon souffle lors de l'ouverture d'une lettre, alors même que je savais quelle nouvelle elle annonçait (c'est dire si l'identification aux différents personnages est forte, même s'ils sont nombreux).
Un autre aspect qui est de plus en plus développé dans ce tome, c'est l'arrière plan et les éléments de fantasy. Le personnage de Daenerys, même si présente seulement en arrière plan, prend de plus en plus de relief : on sent qu'elle rassemble ses forces et que le meilleur est à venir la concernant. De plus en plus de mystère entour ce personnage, concernant ses pouvoirs et son avenir, et George R. R. Martin nous met l'eau à la bouche quant à la suite.
La magie liée au Nord et aux anciens dieux prend également une place de plus en plus importante, certains voiles se lèvent, mais jamais totalement, de sorte qu'une fois de plus nous restons sur notre faim, tel des loups en chasse près à dévorer les prochains ouvrages de la saga.
L'auteur sème également de nouvelles intrigues et de nouveaux mystères au grès de ses personnages, rendant son œuvre de plus en plus riche et complexe.

En conclusion, ce deuxième tome tient ses promesses, il est plus riche, plus complexe, en bref plus développé que le premier et fait bien avancer l'intrigue. L'auteur sait poser ses jalons et guide savamment son lecteur à travers un univers de plus en plus fascinant. On en redemande!


Petit Bonus : En Parallèle avec la Série Télé



Je dois bien l'avouer, j'avais regardé les deux premières saisons de la série avant de lire les livres, et j'avais du coup un peu peur que cela gâche ma lecture et que je ne m'ennuie... Finalement, les deux se complètent vraiment très bien! Certains points ou personnages que l'auteur n'a pas put aborder dans ses romans prennent plus de relief grâce à l'adaptation,sans que cela nuise à l'intrigue principale. J'ai même trouvé que souvent ça aidait à ne pas perdre le spectateur et à re-situer un peu les choses. (Il y a toutefois encore certains passages dans la série, je me demande vraiment d'où ils sortent, mais qui sait je le découvrirais peut-être dans la suite des livres)

Je pense que le fait d'avoir d'abord vu la série m'a beaucoup aidé à m'y retrouver parmi les nombreux personnages ; toutefois la lecture du roman apporte un aspect vraiment ...Magique et profond aux intrigues qui sont parfois juste effleuré à l'écran. Je conseille donc vivement cette lecture aux fans de la série, encore plus qu'aux fans de fantasy!






 

9 commentaires:

  1. Beaucoup de gens lisent cette saga ! Mais personnellement, c'est plus la série télé, qui m'intéresse. Bonne lecture ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Evidemment que j'attends cette chronique avec impatience. J'adore la série!

    RépondreSupprimer
  3. Adorant la série (pour le moment saison 1 à mon actif uniquement), il va bien falloir que je découvre les romans. Et ta critique m'y invite :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je trouve qu'on a vraiment énormément de plaisir à livre les livres quand on a commencé à regardé la série. On imagine vraiment bien les personnages et ça permet de mieux les cerner, on s'attache beaucoup plus du coup, même aux affreux jojos!

      Supprimer
  4. Je ne sais pas si un jour je lirai cette saga, j'hésite, j'hésite...lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est-ce qui te fait hésiter en particulier?

      Supprimer
  5. C'est vraiment une saga que j'adore (je viens de lire la 3e intégrale) et j'avais vraiment beaucoup aimé ce 2e livre. Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis, en particulier sur le fait d'avoir vu la série avant de lire le livre. Ça aide à comprendre plus facilement, surtout quand on le lit en anglais. Mais pour ce qui est de l'intégrale 3 (que tu en es train de lire à ce que je vois), j'ai trouvé que c'était mieux de ne rien savoir avant et d'avoir la surprise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien ça tombe bien alors, parce que je compte la finir juste avant le début de la nouvelle saison (ça me fais une sacrée motivation)
      Je suis rassurée que tu ais préféré lire l'intégrale trois avant de voir la série, j'avais peur que ça soit plus difficile dans ce sens là (mais pour l'instant je me régale!)

      Supprimer