jeudi 12 septembre 2013

Réseau(x) - Vincent Villeminot

Titre original : Réseau(x) T1
Édition : Nathan
Parution originale : 12 septembre 2013
Genre : Thriller
Je remercie les éditions Nathan et Lire en live qui m'ont permis de découvrir ce livre en avance!
4ème de couverture : Sur les réseaux tout le monde pense connaître tout le monde. Tout le monde aime, surveille, espionne tout le monde. Mais désormais, une guerre est déclenchée, sur le web et dans le monde réel. Et Sixie, 15ans, est l'enjeu, le butin, le gibier de tous les combattants...

448 pages. 448 pages dont je ne dévoilerai rien. J'ai pris ce livre comme on me l'a présenté : avec cette quatrième de couverture, et cette mention, "Nouveau thriller de Vincent Villeminot".
Vincent Villeminot, je ne le connais même pas. Parait que c'est l'auteur d'une première trilogie, Instinct. Parait que Réseau(x) lui même n'est que le premier tome d'une saga. Mais tout ça, je ne le savais pas.
Toutefois, un livre qui commence par une citation de Damien Saez, ça ne pouvait que bien s'annoncer, n'est-ce pas?
"Puisqu'ici, il n'y a qu'au combat qu'on est libre
De ton triste sommeil, je t'en prie, libère-toi."
Jeunesse, lève-toi.



La première chose qui frappe, c'est la forme : le prologue reprend en effet les mots de la jeune Sixie, qui poste son cauchemar sur un réseau social.
J'ai tout de suite eu peur que cette écriture naïve, maladroite, immature, ne dure des pages et des pages, ne revienne de façon récurrente et lourde, voire ne nous quitte pas.
Mais non. Chapeau l'artiste, il singe tour à tour la façon de parler des adolescents, des journalistes, des poètes, des forces de l'ordre, le tout avec brio. Plus qu'à se laisser porter...
Parce qu'au début, on ne nous laisse pas le choix : il faut se laisser porter, sans chercher à comprendre.
Vincent Villeminot n'en n'est visiblement pas à son coup d'essai : il nous livre un roman brillant, complexe, mais extrêmement bien ficelé. Tout à son importance, tout prend son sens à temps, et pas avant. Parce qu'avant l'heure c'est pas l'heure, et après l'heure c'est plus l'heure!
Il vous faudra donc valser entre plus de dix points de vue différents, et jouer au puzzle avec autant de vies et de bribes d'information. Pendant ce temps là, l'auteur s'amusera avec vous. Avec vos nerfs surtout. Vous aurez envie de comprendre, forcément, alors vous avancerez, et avant de comprendre ce qui vous arrive, il sera trop tard : vous ne pourrez plus reculer. Happé(e)s, saisi(e)s d'angoisse, d'excitement, d'effroi, vous tournerez les pages en suppliant que ça s'achève, en priant pour que ça continue.
Bon, tout à mon enthousiaste, je concède que je manque peut-être un peu de clarté. Tâchons d'améliorer cela.
Réseau(x) est un thriller. Oui, et non. Il a toutes les qualités d'un thriller je suppose, on ne peut pas lui enlever ça. Mais je trouve que c'est aussi une incroyable chronique et analyse de la société dans laquelle nous vivons. Entre références réelles et fiction, Vincent Villeminot déroule devant nous une histoire qui pourrait demain faire la une des journaux, à cheval entre la rubrique fais-divert et terrorisme. J'emploie ce mot ici parce que l'auteur l'emploie dans son livre, mais ne vous affolez pas : on y parle pas des combats actuels, on y parle pas de religion. Ce livre est au cœur de la jeunesse et de ses préoccupations, il se passe devant les lycées, les facs, dans nos rues européennes et sur la toile. Notre toile?
Ce livre, c'est le vôtre, c'est le nôtre. Il faut le prendre, le dévorer, mais aussi le digérer. Et ça, c'est pas évident. Je le relirais d'ailleurs, pour gagner en recul. Je vous engage à faire de même : achetez le, et usez-le jusqu'à ce que les pages tombent d'usure!

Et parce que l'auteur présente décidément son livre bien mieux que moi : cliquez et ici!

8 commentaires:

  1. Ha, je suis contente que tu aies apprécié ! Jusque-là, j'avais l'impression que l'accueil était plutôt mitigé.
    J'ai bien aimé, même si c'est parfois un poil trop touffu ou pas toujours bien amené ; mais c'est un roman très ambitieux !

    RépondreSupprimer
  2. Ok, c'est définitif, il me faut ce livre...

    RépondreSupprimer
  3. Bon, ben tu as lu mon avis alors tu sais ce que j'en pense =)
    J'ai beaucoup aimé ta chronique, elle est si juste, tu as trouvé les bons mots pour en parler =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, moi qui avais peur d'embrouiller tout le monde!

      Supprimer
  4. J'adore ton avis très bien écrit d'ailleurs !

    "un livre qui commence par une citation de Damien Saez, ça ne pouvait que bien s'annoncer, n'est-ce pas?". C'est tout de suite ce que j'ai pensé dès que j'ai commencé le roman ^^

    RépondreSupprimer
  5. Un vrai "puzzle" comme tu le soulignes. J'ai bien aimé ce livre, une belle découverte.

    RépondreSupprimer
  6. Il faut vraiment que je m'y mette, comme il est dans ma pal ^^

    RépondreSupprimer